Enseignants

Retour à la liste

Idées d'activités

Discussions en classe

Cette activité est largement inspirée du chapitre 4 du livre « Les textes littéraires à l’école » de Jocelyne Giasson1. Pour de plus amples informations nous vous recommandons le livre.

L’important est de donner la possibilité aux élèves d’échanger entre eux et avec l‘enseignant sur les thèmes vus en classe ou sur les livres lus. Cela facilite la créativité et la pensée critique.

Les élèves ont plusieurs rôles à jouer dans la discussion :

  • Ils posent des questions et répondent à celles de leurs pairs. Ils facilitent alors les interactions dans le groupe en s’encourageant mutuellement à participer ;
  • Ils reformulent ce qui a été dit, posent des questions et font des liens afin de faire progresser la discussion ;
  • Ils mettent à l’épreuve les idées des autres en disant pourquoi ils sont d’accord ou pas.
1. Les discussions de groupe animées par l’enseignant

Votre rôle sera :

  • Ecouter les réponses des élèves, faire des liens entre celles-ci et les encourager à parler ;
  • Agir comme facilitateur de la discussion, servir de modèle en donnant des exemples sur la façon d’exprimer une réponse personnelle ;
  • Tenter de relier les idées entre elles pour faire avancer la discussion ;
  • Orchestrer la discussion en invitant les élèves à participer: aider les élèves à reformuler leur idée pour leur faire comprendre qu’elle n’a pas été saisie par les autres et qu’il faudrait la repréciser ; dire pourquoi ils sont d’accord ou non avec ce qui a été dit ; se centrer sur l’idée en cours ; formuler l’idée de façon plus claire ou plus concise.

Voici à présent quelques repères pouvant servir aux enseignants dans l’animation d’une discussion:

  • Créer un climat d’écoute  (ex : « Je comprends ce que tu veux dire, », contact visuel, expression faciale…) ;
  • Guider la discussion au lieu d’imposer sa propre idée ;
  • Encourager la participation : encourager les élèves à se porter volontaires pour intervenir, écrire ce qu’ils disent au tableau et revenir sur ce que quelqu’un a dit précédemment ;
  • Valoriser la prise de parole (ex : « C’est intéressant ce que tu viens de dire ») ;
  • Aider ceux qui ont de la peine à prendre part à la discussion ;
  • Accepter des idées différentes que les siennes car elles peuvent permettre d’envisager un point de vue nouveau ;
  • Encourager les élèves à poser des questions (ils apprécient pouvoir le faire).
2. Les discussions en sous-groupes gérées par les élèves

Un autre type de discussion, complémentaire au premier, consiste à faire interagir les élèves sans le soutien de l’adulte. Un tel cadre est souvent efficace pour faire parler les élèves d’autres sujets importants que ceux discutés avec l’enseignant.
Toutefois, pour que ces discussions en sous-groupes fonctionnent, il est nécessaire que les élèves apprennent à discuter entre eux. Les compétences pour mener à bien une discussion sont les suivantes :

  • Respecter le sujet de la discussion ;
  • Etre actif dans la discussion ;
  • Demander poliment plus d’explications si l’élève ne comprend pas ce que quelqu’un veut dire ;
  • Ecouter ce que les autres disent et se servir de ce qu’ils ont entendu pour faire avancer la discussion ;
  • Ne pas avoir peur d’exprimer une opinion contraire, toujours de manière polie ;
  • Offrir à tous une chance de donner leurs idées ;
  • Être prêt à défendre ses idées

Voici à présent plusieurs techniques pour améliorer les discussions en classe :

  1. Le modèle de discussion
    Entre adultes, faire une simulation de discussion reprenant certains comportements (ex : s’interrompre l’un l’autre, se critiquer). Les élèves sont ensuite appelés à réagir et à faire une analyse critique de la situation. Ensuite, présenter une nouvelle simulation comprenant une discussion de bonne qualité.
  2. La transcription d’une discussion
    Montrer aux élèves la copie d’un extrait de discussion d’un groupe d’élèves (de préférence venant d’une autre classe) et ce de manière anonyme. Leur demander si les participants ont respecté les objectifs visés. Ainsi, les élèves lisent la transcription, la critiquent et discutent de ce qu’il faudrait améliorer.
  3. L’enregistrement des élèves
    L’enseignant enregistre un sous-groupe pendant une discussion et le fait écouter aux élèves qui doivent discuter de leurs points forts et faibles (possibilité de passer d’abord la bande son pour ne pas les distraire et ensuite la bande vidéo pour analyser les comportements gestuels qui incitent ou non à l’échange).
  4. Le « bocal de poissons »
    Les élèves disposent les chaises en un cercle intérieur et un autre extérieur : les membres du groupe intérieur discutent pendant 10 minutes. Ensuite, ceux du cercle extérieur réagissent dix minutes durant à ce qu‘ils viennent de voir et d‘entendre en terme de fonctionnement du groupe.. L’objectif est que les élèves puissent cerner comment le groupe fonctionne (coupe-t-on la parole ?, utilise-t-on les arguments des autres ?, etc.) et s’il y a des règles implicites ou explicites (qui gère la parole ? y a-t-il un animateur ? a-t-il été désigné explicitement ?, etc.). Ensuite, échanger les rôles.
Les documents disponibles
Vos réactions
  • sofia 07/05/2010 12:28

    je me tirre des mot de ma poshe pour les mètre

__react__



Communauté française, Education permanente